en chemin



7 janvier 2015

Des armes,
Des armes d'une guerre qui se dessine
A la pointe de la plume
Au tranchant d'une lame
Coulent les rivières d'encre et de sang
Aux clameurs de "Je suis Charlie"
Aux cris de "Dieu est grand"
Des armes,
Des armes d'un combat d'idéal
A la pointe de la plume
Au tranchant d'une lame
Sous le joug des martyrs
Tombent les héros voltairiens
Un crayon à la main



Le train

Un dimanche soir de septembre
Le bouillonnement d'une foule qui se presse vers le quai
La silhouette d'une jeune femme qui se hisse dans le wagon
Le sourire qui jaillit de ses yeux
Le train qui s'éloigne déjà

Ligne 13 - Malakoff



Partout où il y a des gens qui vivent, il y a des cris, des joies, des peurs aussi. Ils y en a qui s'aiment à ne plus respirer, qui étouffent de bonheur. Ils y en a qui s'amusent, qui consomment la vie comme elle vient. Ils y en a qui souffrent et le vent du silence les emporte vers quelque solitude. Ils y a ceux qui rêvent, pour qui le monde ressemble au portrait de Dieu. Par delà la balustrade, Paris s'étend et le ciel bleu gris en profite pour s'y reposer. Derrière un dédale de toits et comme assis sur une fourmilière géante, le Sacré Cœur médite. Imperturbable, l'agitation des hommes ne l'affecte plus. Seules d'épaisses volutes de fumée sorties tout droit de l'enfer osent défier sa majesté.



Ecrits de comptoir La Frégate, Saint-Jacut de la Mer, vendredi 11 juillet 2003

David : L'excitation de nos papilles effleure les roches pulpeuses de nos réactions spontanées de bonheur tactile

Jean-Valéry : La musique endiablée fait danser les pintes, tournoyer les cœurs et sentir dans le fond de nos tripes un appel sensuel, celui du corps qui veut s'alléger, s'envoler dans un ciel illuminé de plaisir

Un jeune homme : J'ai envie de Quène (le survivant)

David : Le fleuve de nos soucis s'éparpille dans une multitude de confettis en saupoudrant l'essence de nos fresques imagées et intimes pensées



Dessin David M.



La goutte et le grain

Un grain de sable sur la dune
Prend le soleil
Aujourd'hui, pas de vent, il se repose
C'est vrai, ça fait bien longtemps que tu voyages
Tu es fatigué
Moi aussi, j'ai beaucoup voyagé
Une dernière ligne droite, et je suis à toi
Encore faut-il bien visé
La dernière fois je suis tombée sur une fleur
Elle sentait pas la rose
Mais toi, tu es calme et bien élevé
Pour toi, je ferais n'importe quoi
Attention, de ce nuage, je vais sauter



Croiser sur la route un sourire
S'arrêter et tendre la main
S'enivrer de soleil et courir
Vers de nouveaux jours,
D’insouciants lendemains



Lorsque l'on contemple une nuit d'été
La beauté infinie du ciel étoilé
L'éternité s'ouvre devant nos yeux
Notre chemin sur Terre devient alors si précieux
Que chaque instant ressemble à un diamant
Et lorsque l'on croise le sourire de l'amitié
Celui-ci, comme par magie, se met à scintiller

Bords de Loire - 10 novembre 2003



Ils forment la paire

Ils se connaissent depuis toujours
On pourrait croire qu'ils sont jumeaux
Ils fréquentent les mêmes bars, les mêmes soirées
Subissent les mêmes programmes à la télé
Ils cheminent innocemment dans les couloirs
Dansent et virevoltent le soir totalement dévêtus
Quand par bonheur on a la chance de les croiser
Difficile d'oublier
Leur allure fière et généreuse
Le temps s'arrête, le regard se pose
Sur un bouton de chemisier
Où l'énergie de tout l'univers est concentrée
Pour résister au vent de liberté
Qui souffle dans les esprits les plus mal placés
De l'atelier et d'autres que je connais...


NCIS département Simulation Numérique

Dans le monde de la simulation numérique, le NCIS (National Center of Intensive Simulation) est à la pointe de la technologie, mais c'est surtout à son personnel haut en couleur que l'on doit sa réputation. Faites connaissance avec les membres les plus illustres du département simulation.


La Brèche de Roland


Retrouvez sur France 3 Midi-Pyrénées le témoignage d’un guide de haute montagne après une excursion dans les Hautes Pyrénées.



page 17